Radya RAHAL
Publié le 04/05/2020

Radya RAHAL

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

CoVid19 et bourses universitaires

Question écrite de Mme Rahal, conseillère consulaire d’Alger, membre de l’AFE, à l’attention du Ministre de l’Enseignement supérieur

Si la question du sort du réseau de l’enseignement français à l’étranger occupe désormais - et à juste titre ! - une place importante dans le débat public, celle du sort des étudiants boursiers qui souhaitent poursuivre leurs études secondaires en France ne doit pas être oubliée. Il existe deux cas à considérer : celui des étudiants qui souhaitent présenter une première demande de bourse au Crous et celui de ceux qui demandent le renouvellement de leurs bourses. La situation sanitaire ne permet pas un traitement normal dans les deux cas. Aussi, peut-on envisager que les postes consulaires et diplomatiques concentrent les dossiers de première demande et face l’intermédiaire avec les services du CROUS ?
Que les envois des demandes se fassent par voie dématérialisée ou postale ?
Pour les seconds, qui demandent un renouvellement de leur bourse, peut-on considérer qu’accorder le renouvellement par défaut, sans un formalisme particulièrement lourd en ces temps de crise ?