Martine SCHOEPPNER
Publié le 03/06/2019

Martine SCHOEPPNER

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Elections européennes dysfonctionnements

Question écrite de Mme Martine SCHOEPPNER, conseillère consulaire (Munich), et conseillère à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse)

Lors des élections européennes de très nombreux dysfonctionnements se sont produits empêchant ainsi de très nombreux compatriotes de voter .

Si certains électeurs peuvent certes être responsables du fait qu’ils ne vérifient pas leur situation, beaucoup ont été déstabilisés par la réception, en plus de la convocation du pays de résidence d’une convocation à voter dans les bureaux de vote français à l’étranger et la réception des professions de foi . On aurait pu avec un peu de coordination éviter ce problème mais également épargner les couts d’envois.

D’autres problèmes proviennent des nombreuses erreurs que comportaient les listes électorales, absence de mention, ou au contraire mention indue, fautes dans les noms, les adresses, les dates de naissance.

Enfin, outre ceux qui étaient inscrits dans les bureaux des pays de résidence, de nombreux électeurs ont dû être renvoyés car ils ne figuraient pas sur les listes la plupart du temps car ils avaient été radiés ces deux dernières années sans avoir été prévenus pour beaucoup et, pour ceux qui l’ont été suite à la radiation du registre depuis janvier, radiation qui ne devrait plus être, sans avoir eu la moindre indication, en particulier la possibilité de faire un rapo. Le jour du scrutin, on leur a refusé (ou on ne les a pas informés) la possibilité de faire un recours devant le tribunal ! ces dysfonctionnements ne sont pas acceptables quand à certains endroits les électeurs parcours de longues distances pour venir voter.

Quelles mesures seront mises en œuvre pour éviter que ces situations se reproduisent, dans la rédaction des courriers envoyés mais également en matière de radiation ?