Louis SARRAZIN
Publié le 28/09/2017

Louis SARRAZIN

Accédez à sa fiche dans l'annuaire

Diplôme National du Brevet en option franco-allemande et/ou internationale

Question d’actualités n°2 de M. Louis SARRAZIN, conseiller consulaire (Autriche, Slovaquie et Slovénie), et conseiller à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie et Suisse)

Si l’on consulte Légifrance ou les textes de référence concernant le diplôme national du Brevet on constate qu’il existe DNB « option internationale » et DNB "option franco-allemande. Ces options sont définies par deux textes :
- L’Arrêté du 25 juin 2012 fixant les modalités d’attribution du diplôme national du brevet aux candidats des sections internationales de collège et des établissements franco-allemand
- La Note de service du 5 juillet 2012 relative à la définition des épreuves conduisant à l’obtention de la mention « internationale » ou « franco-allemande » au diplôme national du brevet

Pourquoi ces deux options ne sont pas disponibles de façon systématique dans les établissements des pays germanophones pour la seconde option et la première dans tous les établissements AEFE alors que cela permettrait de valoriser le travail des élèves avec allemand Langue Maternelle ou section anglais européen ?

Le réseau français homologué en Allemagne présente des spécificités et une complexité qui peuvent rendre ardue la généralisation de certifications françaises :
- 2 lycées franco-allemands (Fribourg et Sarrebruck), fruits d’accords interétatiques, lycées binationaux de droit allemand ;
- établissements français de structure allemande, comme le lycée français de Berlin ;
- établissements ayant le statut d’Ersatzschule, sorte d’homologation allemande qui induit des contraintes administratives et pédagogiques empêchant parfois la mise en place de dispositifs purement français. Ce sont aussi des établissements du réseau français homologué et doivent répondre aux règles des deux parties.

Par ailleurs, la mise en place d’une section internationale suit une procédure française très stricte pour les établissements homologués du réseau : la demande d’ouverture se fait à l’initiative des établissements qui doivent déposer un dossier auprès de l’AEFE. Ce dernier est examiné par les inspecteurs d’académie – inspecteur pédagogiques régionaux (IA-IPR) de l’agence. Leurs avis sont transmis ensuite au ministère de l’éducation nationale. Les sections internationales étant ouvertes par arrêté ministériel du MEN, les autorisations d’ouverture sont délivrées après examen et validation des projets conjointement par la DGESCO, l’Inspection générale de l’Education nationale et la délégation aux relations européennes et internationale et à la coopération (DREIC).

D’autre part, dans certains établissements, et compte-tenu des statuts indiqués plus haut, il semble difficile d’imposer des certifications françaises (notamment pour les Ersatzschule soumises au contrôle des Länders allemands).
Le compromis, pour Berlin, est de proposer les deux examens, DNB (3e) et MSA (2nde), cet examen étant obligatoire pour passer l’Abitur.

Pour le DNB, il est toujours possible, pour les élèves des établissements du réseau homologué, de présenter l’option franco-allemande, qui est une option d’allemand renforcé.

A titre d’information : actuellement, il y a une seule section internationale allemande en Allemagne, à Francfort, au niveau collège. Il y en a aussi une en Suisse à Zurich au niveau collège également.

Origine de la réponse : AEFE